Dispositifs et acteurs de soutien à la scolarisation des élèves en situation de handicap en France

février 6, 2022

En France, l’éducation est un droit universel et tous les citoyens ont le droit d’accéder à l’enseignement. Mais qu’en est-il des élèves en situation de handicap ? Comment sont-ils soutenus pour leur scolarisation ? Dans ce blog, nous allons explorer les dispositifs et les acteurs qui accompagnent ces élèves en France.

A lire aussi : Comment accueillir et accompagner les élèves en situation de handicap à l’école ?

Définition de la situation de handicap

Avant d’explorer les dispositifs et les acteurs, il est important de comprendre ce qu’est une situation de handicap. Selon la loi du 11 février 2005, le handicap est « toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant ». Cette définition est importante car elle met en avant la dimension environnementale du handicap.

A lire en complément : Quels sont les types de handicap et leurs caractéristiques ?

Les dispositifs de soutien à la scolarisation des élèves en situation de handicap

Pour accompagner les élèves en situation de handicap à l’école, il existe plusieurs dispositifs en France. Le premier d’entre eux est l’accompagnement par un AESH (Assistant d’Éducation en milieu Scolaire Handicap). L’AESH est chargé de soutenir l’élève dans ses tâches quotidiennes en classe. Il peut s’agir d’une aide pour écrire, pour prendre des notes ou encore pour se déplacer. Le second dispositif est la mise en place d’un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation). Il s’agit d’un document qui précise les besoins de l’élève en termes d’accompagnement et les modalités de prise en charge.

Les acteurs de soutien à la scolarisation des élèves en situation de handicap

En plus des dispositifs, il existe également plusieurs acteurs qui accompagnent les élèves en situation de handicap à l’école. Le premier est le médecin scolaire. Il est chargé de suivre la santé des élèves et de les orienter vers des solutions adaptées à leur situation. Le deuxième est le psychologue scolaire. Il intervient auprès des élèves en situation de handicap pour les aider à surmonter les difficultés rencontrées dans leur parcours scolaire. Enfin, il y a l’enseignant référent qui est chargé de prendre en compte les besoins spécifiques de chaque élève en situation de handicap.

Les avancées récentes en matière de soutien à la scolarisation des élèves en situation de handicap

Depuis quelques années, le gouvernement français a mis en place plusieurs mesures pour améliorer la prise en charge des élèves en situation de handicap à l’école. Par exemple, la loi pour une École de la Confiance de 2019 a prévu la création d’un Observatoire chargé d’évaluer les dispositifs de soutien existants et de proposer des améliorations. De plus, la création d’une plateforme numérique, nommée Onde, permet désormais de suivre en temps réel l’avancement des PPS.

Les défis qui restent à relever

Malgré les avancées, plusieurs défis restent à relever en matière de soutien à la scolarisation des élèves en situation de handicap. Tout d’abord, il y a le besoin de former les enseignants à la prise en charge des élèves en situation de handicap. Ensuite, il peut y avoir des difficultés de coordination entre les différents acteurs de l’accompagnement des élèves en situation de handicap. Enfin, il y a le besoin de mieux prendre en compte les besoins spécifiques des élèves en situation de handicap dans l’organisation de la scolarité.

En conclusion, la scolarisation des élèves en situation de handicap est un enjeu majeur en France. Les dispositifs et les acteurs de soutien sont nombreux, mais des efforts supplémentaires doivent être fournis pour améliorer la prise en charge des élèves en situation de handicap. Espérons que les avancées récentes marquent le début d’une prise de conscience collective pour une éducation inclusive pour tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *